Traduction + texte original (en Arabe) de la communiqué concernant l’attentat meurtrier à Nadjaf qui a fait tomber en martyr Son Eminence l’Ayatollah Seyed Mohammad Bakir al Hakim et des centaines d'autres personnes innocentes martyres et blessées
2 Rajab 1424

Au Nom de Dieu le Miséricordieux le Tout Miséricordieux


« Nous sommes à Dieu et nous retournons à lui » (Coran Saint 2:156)

De nouveau les mains malfaisantes ont perpétré un crime haineux à côté du saint mausolée Alawite (de l’Imam Ali - pssl) visant Son Eminence Seyed Mohamed Bakir al Hakim. L'explosion macabre a fait tomber en martyr Son Eminence et des centaines d'autres personnes innocentes martyres et blessées, infligeant des dégâts élevés au saint mausolée ainsi qu’aux propriétés environnantes.
Derrière ce crime barbare et les crimes précédents à Nadjaf et d'autres secteurs en Iraq tiennent ceux qui n'ont aucun désir de voir la sécurité et la stabilité revenir à cette terre martyrisée. Elles tentent de semer les graines de l'agitation et de la discorde parmi les citoyens. Nous sommes confiants que les Irakiens se rendent compte de ce fait et ils se tiendront unis. Les ennemis n’atteindront pas leurs buts et ils (les Irakiens) dépasseront les tribulations courantes.
Tandis que nous condamnons ces actes ignobles, nous tenons les forces d'occupation responsables de l'absence de la sécurité et de la croissance dans des activités criminelles en Irak. De nouveau nous appelons pour le renforcement et le soutien des forces nationales irakiennes leur permettant de fournir la sécurité et la stabilité.
Nous présentons nos condoléances sincères à la famille de l’éminent martyr Sayyid Al-Hakim (qu’Allah soit satisfait avec lui) et aux familles de tous les martyrs glorieux. Nous supplions Allah le tout-puissant de les accueillir tous dans son vaste paradis avec leurs ancêtres (le prophète) Mohammad et sa Pure Famille, et d'accorder aux blessées un prompt rétablissement – car Allah est celui qui entend et Il répond à des prières. Il n'y a aucune force ou puissance sauf celle d’Allah le plus Haut, le plus Grand.

Seau du bureau du grand Ayatullah Seyed Ali Sistani à Nadjaf
2 Rajab 1424
(30 août 2003)