Les rituels du Hajj

Le Doute pendant le Sa`y

Lorsque le doute relatif au nombre de parcours effectués pendant le Sa`y, ou à leur correction, surgit trop tard, par exemple si le pèlerin conçoit ce doute dans la `Omrah de tamatto` après le taqçîr, ou dans le pèlerinage après avoir commencé le Tawâf des Femmes, il est négligeable. Mais si le doute relatif au nombre de parcours surgit après avoir terminé le Sa`y, deux cas de figure se présentent:

  • Si on doute d'avoir effectué un nombre de parcours supérieur au nombre légal, on néglige le doute et on considère le Sa`y comme valide;
  • Si on doute d'avoir effectué un nombre inférieur de parcours, avant le dépassement de l'intervalle de temps au-delà duquel il n'y a plus de continuité entre les parcours, le Sa`y est invalidé; et d'après "la précaution", il y a aussi invalidité même si le doute surgit après le dépassement de l'intervalle.

Article 348: Lorsque, à la fin d'un parcours, le pèlerin doute s'il a fait trop de parcours ou non - par exemple, si le dernier parcours est le 7ème ou le 9ème parcours- il doit négliger ce doute, et son Sa`y est valide. Mais si le doute surgit pendant ledit parcours, son Sa`y est invalidé, et il doit le recommencer.

Article 349: Le statut du doute relatif au nombre de parcours, surgi pendant le Sa`y, est le même que celui du doute relatif au nombre de tours, surgi pendant le tawâf. Ce doute invalide le Sa`y d'une façon absolue.