Les rituels du Hajj

Sortir du Parcours (Matâf)

Article 304: Si le pèlerin sort du parcours et pénètre dans la Ka`bah, son tawâf est nul et il doit le recommencer, et l'avis juridique "prioritaire (al-awlâ) est qu'il achève le tawâf et qu'il le recommence ensuite, si la sortie est survenue après avoir effectué la moitié du tawâf.

Article 305: Si le pèlerin déborde de son parcours vers "Châthrawân" (76) , son tawâf est nul pour la partie où il s'est écarté du parcours. Il doit donc corriger l'erreur, et selon la "précaution prioritaire", il doit recommencer le tawâf, après avoir corrigé l'erreur et terminé le tawâf invalidé. De même selon "la précaution prioritaire", il ne doit pas étendre sa main, lors du tawâf, vers le mur de la Ka`bah pour toucher les Arkân (les Piliers) ou pour tout autre motif.

Article 306: Si le pèlerin omet d'inclure Hejr Ismâ`îl dans son tawâf - même par ignorance ou oubli - le tour où est survenue cette omission est nul, et il faut donc le recommencer; et selon "la précaution prioritaire", il faudrait même refaire entièrement le tawâf (après l'avoir terminé). Et selon la position juridique de "précaution", le fait même de marcher sur les restes du mur de Hejr équivaut à l'omission d'inclure celui-ci (Hejr Ismâ`îl) dans le parcours, alors que "la précaution prioritaire" va encore plus loin et affirme que le pèlerin ne doit même pas poser sa main sur ces restes (lors du tawâf).


76. Les traces des anciens murs de la Ka`bah portent le nom de Châthrawân ou plus précisément Châther-rawân. Ce mot persan signifie, entre-autres, pavillon.